Sabrina Leroy

Parfait et imparfait

Je ne suis pas parfaite

J’ai mis des années à accepter que la perfection n’existe pas ! Perfectionniste dans l’âme, cette évidence a été difficile à comprendre pour moi et même encore aujourd’hui, la vision d’une imperfection m’angoisse.
C’est drôle, je suis né un 18 avril, le jour de la St Parfait. C’était donc mon destin de travailler sur l’acception de l’imperfection tout au long de ma vie. J’ai toujours détesté mon reflet dans le miroir. Mon nez, ma taille, ma cellulite, mes cicatrices…

J’ai très peu de photos de moi, j’ai toujours détester poser et me regarder ensuite. Je n’ai même pas une photo de moi enceinte (je le regrette maintenant !). J’ai pris sur moi ces derniers mois et j’ai commencé à accepter l’objectif d’un appareil devant moi pour alimenter mon blog, mes posts sur les réseaux sociaux.

Cependant les belles photos que l’on publie sur les réseaux sociaux ne sont jamais le reflet d’une réalité. On publie toujours la photo qui nous mettra en valeur, qui montrera que l’on a une vie parfaite, heureuse, épanouie.

Mais derrière la façade, que se cache-t-il vraiment ?

Alors oui, je suis imparfaite !

Oui, je mange parfois de la viande car je ne suis pas vegan ou végétarienne !

Oui, je suis d’un tempérament angoissé et même pessimiste malgré ma pratique quotidienne du yoga et de la méditation !

Oui, je souffre physiquement quotidiennement malgré une vie saine et équilibrée !

Oui, je crie sur mes enfants ou mon mari car quelques fois je suis à bout de nerfs !

Oui, parfois j’ai la flemme et je ne vais pas à mes cours de sports !

Oui, je craque de temps en temps pour des pâtisseries et du chocolat, parce que j’aime ça !

Oui, je foire parfois totalement certains plats, malgré mes quelques talents culinaires !

Oui, je suis impatiente car j’aime avoir tout, tout de suite !

Oui, j’ai parfois des boutons sur le visage même si la beauté a été mon métier durant des années !

Oui, j’ai des vergetures, de la cellulite, la peau qui commence à flétrir car mon corps a presque 40 ans, a subi plusieurs interventions, la douleur, le temps qui passe. Il ne sera jamais parfait comme j’ai pu le vouloir pendant des années même si je faisais 8h de sport par jour. Mais c’est mon corps et j’apprends à l’accepter et à en être fière malgré tout.

Bon je vais m’arrêter là car la liste est longue…

Non je ne suis pas parfaite, je n’ai pas une vie parfaite ! Ne serait-ce pas l’imperfection qui nous définit, ne serait pas nos défauts qui font de nous ce que nous sommes ! Ne serions-nous pas plus heureux si nous nous acceptions ? Justement ne serait-ce pas là la clé du bonheur et d’une vie saine ?

Je m’accepte, je suis, j’avance…

J’apprends à mes clients à avoir une vie saine et équilibrée dans tous les aspects de leur vie mais je leur apprends aussi à s’accepter et accepter les écarts. Je leur apprends à s’écouter, à s’aimer malgré les imperfections.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Le Batchcooking

On sait que le sucre et notamment le sucre blanc n’est pas super super pour notre santé. En plus de fragiliser notre sytème immunitaire, il est responsable souvent responsable d’un

Lire la suite »